Non classé

« Le loup d’Hiroshima » : la voie du rōnin.

Un polar, écrit par une japonaise, sur les rapports fallacieux entre la police locale et la pègre nippone ; « un peu cliché » penserez-vous probablement. Mais c’était sans compter sur la qualité du récit dispensé par Yûko Yuzuki, véritable Agatha Christie du pays du soleil levant. Récit, qui plus est, inspiré du témoignage vérace de yakuzas repentis. Un roman qu’on dévore d’une traite, mais qu’on digère sur la longueur.